Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de l'association Conscience et Avenir

La proximité de Dieu et le corps de lumière : introduction à la notion de "wird"

Publié le 20 Juillet 2018 in Spiritualité

Il est désormais un fait avéré que l'être humain dispose d'un corps physique, d'un corps psychologique, ainsi que d'un corps énergétique. Ce qui explique, entre autre, les interactions entre le corps physique et la psyché.

 

De même, l'être humain dispose également d'un corps de lumière, à l'intersection de tout les autres. Cette position centrale lui donne un pouvoir d'influence et connectivité supérieur à tous les autres corps. Comme tous les autres corps, le corps de lumière demande à être alimenté et entretenu. Sa fonction première et initiale étant le rappel permanant de la Vérité à l'intérieur de la conscience humaine, sa nourriture est donc tout ce qui rapproche de la Vérité.

 

Conformément à la Révélation et à la tradition prophétique, les maîtres de sagesse rappellent qu'une œuvre modeste mais régulière est plus profitable à l'itinérant qu'un effort important mais occasionnel. Aussi, la notion de "wird" s'est très vite institutionnalisée dans la spiritualité musulmane.

 

La notion de "wird" désigne un acte répété jour après jour, dont la substance permet de faciliter un cheminement spirituel, et dont la quantité modérée permet parallèlement de mener une vie quotidienne normale. Dans la plupart des cas, il s'agit de formules de "dhikr" pratiquées au chapelet, afin de pouvoir se concentrer pleinement dans le recueillement spirituel sans avoir à se soucier du comptage.

 

Par abus de langage, dans le milieu du soufisme le mot "wird" désigne généralement l'ensemble des  litanies fondamentales prescrites à chaque itinérant à l'intérieur d'une voie spirituelle ("tariqa"). Cependant, si chaque tariqa propose un wird qui lui est propre, tous s'appuient sur un tronc commun qui respecte les mêmes bases essentielles et qui repose principalement sur un parcours à trois voies que nous allons vous présenter.

 

En premier lieu, l'itinérant pratique "al istighfar", la demande de pardon. Il implore le Pardon et la Clémence de Dieu pour les fautes qu'il a commises, celles dont il a connaissance et celles qu'il ignore, car l'être humain est faillible et limité, tandis que la Science de Dieu et Sa Miséricorde sont infinis et sans limite. Ainsi, la demande de pardon à une double fonction : s'il s'agit avant toute chose de revenir à Dieu à travers le repentir et le soulagement du poids des faute lorsqu'opère la Grâce de Dieu, al-istighfar est aussi un rappel au fils d'Adam de sa condition de créature.

 

Ensuite, le pratiquant poursuit son recueillement via "as Salat `ala an-Nabi", la prière sur le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui. Le Prophète de l'Islam est le miroir céleste qui reflète la Lumière Divine à l'ensemble de la Création. Autrement dit, les invocations de paix et de bénédictions pour le Prophète sont les deux fils conducteurs de la Miséricorde Universelle, qui réintègrent le fidèle dans le véhicule de la Vérité.

 

Puis, les conditions étant réunies, le recueillement se poursuit via l'expression de l'Unicité Divine (kalimat at-Tawhid) à travers la formule "lâ ilâha illa-llâh", point de divinité en dehors de Dieu, ce qui n'est rien d'autre que la finalité recherchée par le fidèle dans chacune de ses adorations, et même dans sa vie quotidienne. A travers la répétition de cette formule, l'itinérant revient à l'essentiel et travaille ses intentions.

 

Ces trois canaux d'irrigation sont les affluents irréductibles de toute démarche intérieure, de quelque nature que ce soit, et la nourriture essentielle du corps de lumière. Il n'est pas envisageable d'entamer un effort spirituel sérieux et durable sans s'abreuver de ces trois principes.

 

Il est possible de résumer la fonction de ces trois principes à travers la formule suivante :

 

 Dépoussiérer - Connecter - Harmoniser.

 

 

Aussi, pour ceux qui ne sont pas encore rattaché à une tariqa, nous proposons la pratique quotidienne de ce wird, qui peut se faire deux fois par jour, le matin et le soir, ou à n'importe qu'elle moment de la journée s'il s'agit de le pratiquer une seule fois par jour :

 

- 1 fois la sourate al fatiha

 

- 100 fois "astaghfirou-llâh" (je demande pardon à Dieu).

 

- 100 fois "allâhoummâ çalli àlâ sayyidinâ Muhammadin wa `ala âlihi wa çahbihi wa sallim" (Ô Seigneur, que la Paix et les Bénédictions soient sur notre mâitre Muhammad, sur sa famille, et sur ses compagnons).

 

- 100 fois "lâ ilâha illa-llâh" (point de divinité en dehors de Dieu).

 

La séance peut ensuite se conclure par quelques invocations personnelles, comme par exemple pour demander le soutien de Dieu dans les épreuves de la vie quotidienne.

 

Ce wird peut être pratiqué par tout le monde. Pour ceux qui veulent un wird plus spécifique à notre voie spirituelle, vous pouvez nous contacter via l'onglet prévu à cet effet.

Commenter cet article

Kadére 17/11/2019 12:11

Je voulait un wird plus spécifique de votre voie spirituelle Mercie sa m'aiderai beaucoup

Rémy 21/11/2019 04:57

Salam, pardonnez-nous d'avoir tardé à vous répondre, on a eu quelques soucis de connexion ces derniers temps.
Pour vous répondre : c'est tout à fait possible.
Vous pouvez pour cela nous écrire à cette adresse :
conscienceetavenir.contact@gmail.com
Fraternellement.